• Vous êtes ici : Accueil / Sons (ou battements) binauraux

    Sons (ou battements) binauraux

    La méthode est la suivante : un son mono spécifique est diffusé dans une oreille – par exemple un bruit rose à 313 Hz – et ce même son est diffusé simultanément dans l’autre oreille mais cette fois à 323 Hz.

    Le cerveau traite alors les deux informations et les mélange créant ainsi un troisième son correspondant à la différence des deux sonorités existantes, à savoir 10 Hz dans notre exemple (313 – 323 = 10). C’est sur cette fréquence que le cerveau va se caler.

    En effet, lorsqu’il reçoit un signal proche d’un des rythmes qu’il est habitué à émettre, par effet d’entraînement, il se met à fonctionner sur ce même rythme produisant ainsi les mêmes effets qu’à l’état naturel. On appelle ce mécanisme la « réponse d’adoption de fréquence ».

    Par exemple, la réception d’un signal de 10 Hz aura pour conséquence de vous relaxer sans pour autant vous endormir.

    Pour ressentir les effets des rythmes binauraux, il est obligatoire de mettre un casque audio stéréo de bonne qualité.

    Des personnes ayant beaucoup d’expérience avec les états altérés de conscience ont affirmé que leurs chakras se trouvaient stimulés. Ils se retrouvaient dans le même état que pendant leur pratique intense de méditation. Les études ont prouvé que chaque chakra est stimulé par une fréquence différente.

    Historique

    Heinrich Wilhelm Dove découvrit les battements binauraux en 1839. Tandis que la recherche sur les battements binauraux continua après cela, le sujet est resté une espèce de curiosité scientifique pendant 134 ans.

    En 1875, le neuro-physiologue Caton met en évidence la présence de courants électriques dans le cerveau (dans l’encéphale).

    En 1929, Hans Berger mesure cette activité cérébrale maintenant connue comme activité encéphalographique.

    En 1950, Gray Walter découvre l’ « effet photique », c’est à dire que le cerveau réagit et répond aux stimulations sonores et lumineuses pour aligner ses ondes cérébrales en conséquence.

    Dans les années 1960, les battements binauraux ont commencé à devenir un outil pour le milieu médical. Bernard Margolis a publié un article sur les battements binauraux utilisés pendant les opérations dentaires permettant de diminuer les doses d’anesthésie permettant moins de bâillonnement, moins de saignements et une réduction générale de l’anxiété.

    Avec la publication de l’article de Gerald Oster intitulé «Auditory Beats in the Brain» (dans un numéro de 1973 du Scientific America), il a démontré que les battements binauraux sont un outil puissant pour la recherche cognitive et neurologique, abordant des questions comme : comment les animaux localisent des sons dans leur environnement tridimensionnel et aussi la capacité incroyable d’animaux à pouvoir choisir et se concentrer sur des sons précis lors d’un brouhaha (connu comme l’effet cocktail party). Gerald Oster considéra aussi que les battements binauraux sont un outil de diagnostic médical utile.

    Dans les années 1980, des études se sont poursuivies par le Dr Glen Salomon et d’autres recherches sur l’entraînement des ondes cérébrales pour le soulagement des maux de tête ainsi que la relaxation générale.

    L’effet des sons binauraux et sons isochrones a été confirmé en 1984 lorsque le Dr Brockopp qui a analysé la stimulation cérébrale audio-visuelle et la synchronisation hémisphérique au cours du suivi EEG.

    En 1992, Michael Hutchison, rapporte que les scientifiques ont constaté que les états de type «peak states» (correspondant à l’état le plus créatif) sont clairement liés à des structures très spécifiques de l’activité cérébrale. Il s’agit de modifications spectaculaires de l’activité cérébrale, la symétrie de l’hémisphère et des modifications rapides dans les niveaux de neurotransmetteurs différents. En utilisant des combinaisons précises de pulsation des ondes sonores, ils peuvent effectivement produire des modèles d’ondes cérébrales dans le cerveau identiques à cet état, chez des gens ordinaires.

    La recherche se continue encore aujourd’hui et de nouveaux outils sont créés pour aider les gens à réaliser leurs rêves et mieux vivre.

    Scroll To Top
    xFermer Inscrivez-vous à notre newsletter
    et recevez en CADEAU l’ebook
    « Méditez en 5 minutes »