• Vous êtes ici : Accueil / Sons (ou battements) isochrones

    Sons (ou battements) isochrones

    Autres noms : battements isochrones ou sons isochroniques

    Suite à de nombreuses recherches et expérimentations dans le domaine des effets du son et dans la modification des états de conscience, la technologie sonore des sons isochrones est la dernière en date et la plus efficace.

    Techniquement, les sons isochrones sont d’intensité égale, mais la vitesse de pulsation est plus grande que les sons monauraux, faisant en sorte que le cerveau se synchronise avec le rythme plus rapidement.

    Les sons isochrones reproduisent le principe du battement du tambour. Il s’agit d’un rythme calculé précisément pour induire dans le cerveau des ondes (Gamma, Bêta, Alpha, Thêta et Delta).

    Contrairement au sons binauraux qui nécessitent un casque de bonne qualité pour l’écoute, les sons isochrones peuvent être écoutés sur des enceintes. Cependant, pour une efficacité accrue, il est tout de même conseillé de les écouter avec un casque pour notamment s’isoler des bruits extérieurs ambiants.

    Il a été prouvé scientifiquement que l’exposition à des sons isochrones d’une certaine fréquence induit un état de conscience correspondant. A savoir que des sons bien agencés, peuvent avoir une influence directe sur les ondes cérébrales.

    Il devient alors facile d’entraîner et d’aligner le rythme cérébral à atteindre certains états mentaux comme la relaxation, la méditation très profonde, l’augmentation du bien-être, le relâchement du stress, de l’angoisse, développer les facultés d’apprentissage, les capacités mentales, la mémoire…

    Cependant, il est nécessaire de maitriser les différents protocoles et de les écouter depuis une source de bonne qualité (ex : les Mp3 compressés à 128 ou 160 Kbits vont détériorer le principe psycho acoustique).

    Mental Waves est expert dans ce domaine et vous propose des enregistrements de qualité optimale !

    Historique

    En 1981, Arturo Manns a publié une étude démontrant l’efficacité des sons isochrones comme un moyen d’entraînement des ondes cérébrales. Ceci a été confirmé par d’autres tels que David Siever.

    Michael Hutchison a également écrit ses ouvrages « Megabrain » de référence en 1981, décrivant les nombreuses utilisations possibles de l’entraînement des ondes cérébrales pour la méditation et la créativité.

    L’effet a été confirmé en 1984 lorsque le Dr Brockopp a analysé la stimulation cérébrale audio-visuelle et la synchronisation hémisphérique au cours du suivi EEG.

    En 1992, Michael Hutchison, rapporte que les scientifiques ont constaté que les états de type «peak states» (correspondant à l’état le plus créatif) sont clairement liés à des structures très spécifiques de l’activité cérébrale. Il s’agit de modifications spectaculaires de l’activité cérébrale, la symétrie de l’hémisphère, et des modifications rapides dans les niveaux de neurotransmetteurs différents. En utilisant des combinaisons précises de pulsation des ondes sonores (sons isochrones), ils peuvent effectivement produire des modèles d’ondes cérébrales dans le cerveau identiques à cet état, chez des gens ordinaires.

    La recherche se continue encore aujourd’hui et de nouveaux outils sont créés pour aider les gens à réaliser leurs rêves et mieux vivre.

     

    Scroll To Top
    xFermer Inscrivez-vous à notre newsletter
    et recevez en CADEAU l’ebook
    « Méditez en 5 minutes »