Retour aux articles

Le subliminal et ses bienfaits thérapeutiques

Si tant est que l’on y prête attention, les allusions au subliminal et à son utilisation sont de plus en plus fréquentes. C’est notamment visible dans les médias et au niveau d’une grande variété de supports audiovisuels. Il n’est pas rare que des films ou des séries télévisées comportent des images subliminales et il peut arriver que ce soit à des fins idéologiques. Pourtant, à ce jour, c’est davantage la méthode subliminale qui suscite l’intérêt. Contrairement à d’autres procédés psychologiques destinés à aboutir à une amélioration, la méthode subliminale ne requiert que peu ou pas de temps et ne nécessite aucun effort. Que vous l’utilisiez pour changer votre humeur ou pour en finir avec des blocages négatifs et de mauvaises habitudes, le subliminal constitue un outil remarquable. Cette découverte figure d’autant plus parmi les plus importantes en termes de psychologie thérapeutique.

Qu’est-ce que le subliminal ?

Il faut savoir que les études inhérentes au subliminal ne sont pas récentes, mais remontent déjà à plus d’une centaine d’années, à la source même de la psychophysique qui analyse la perception et la sensation. Étymologiquement, le terme subliminal tient du latin « sub limen » qui signifie « sous le seuil ». C’est pourquoi pendant des décennies, la signification du concept ne se cantonnait qu’à la délimitation de seuils. De façon plus approfondie, il faut comprendre que la sensation subliminale prend place entre le seuil objectif, marqué par un traitement d’image ou de son par le système perceptif, et le seuil subjectif, par l’expression verbale de la détection d’un stimulus. Aujourd’hui, les scientifiques tendent à évoquer une exposition subliminale qui implique qu’une information soit reçue puis analysée par le système cognitif et perceptif, sans qu’elle soit pour autant consciente. On estime que le seuil de détection d’un renseignement peut varier selon les individus, en fonction de l’acuité visuelle et du degré de concentration. Par conséquent, le message subliminal s’apparente à un agent capable de provoquer un changement de comportement chez un sujet, mais qui n’est pas perçu consciemment par lui, bien qu’il excite ses sens. Des études ont démontré qu’en dépit du fait que le cerveau trie continuellement les informations, il peut arriver que certaines influencent les émotions sans que la partie cognitive du cerveau ne puisse y accéder.

Scroll To Top
xFermer Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez en CADEAU l’ebook
« Méditez en 5 minutes »

Devices

Pour pouvoir consulter au mieux notre site,
veuillez basculer votre appareil en position verticale.