Vous êtes ici : Accueil / Résonances corporelles des sons

Résonances corporelles des sons

Le phénomène de résonance

Le phénomène de résonance est largement étudié en physique. Les sons sont provoqués par la vibration physique de l’air ou de toute matière gazeuse, liquide ou solide. Un objet peut se mettre à résonner, à vibrer, s’il est touché par un son qui est en accord avec lui. Par exemple, vous êtes en voiture et vous augmentez doucement votre vitesse. A un certain moment, un objet dans la boite à gants ou une pièce de carrosserie se met en vibration et émet un zzzzz. Si vous augmentez la vitesse, le phénomène cesse. La vibration a lieu lorsque la vitesse de rotation du moteur est en accord avec la fréquence de vibration de l’objet ou de la pièce. De même, une vitre se met à vibrer dans votre pièce au passage d’un avion.

Un autre exemple est celle de la résonance des cordes d’un piano. Si on fait sonner une corde, d’autres cordes se mettent à vibrer, celles qui sont en accord avec celle qu’on a jouée. Elles sont en accord si leurs fréquences sont en rapport simple, c’est-à-dire si elles ont des harmoniques communes.

Ce qui est vrai pour des cordes de piano est également vrai pour les tissus corporels. Les tissus et organes se mettent à vibrer très finement lorsqu’ils sont touchés par les sons dont la fréquence est en accord avec eux. Le cerveau aussi peut être stimulé par le son et même endommagé par certaines fréquences qui résonnent avec la boite crânienne. Des armes ont été fabriquées sur ce principe.

 

Le son dans la peau et les os

Si vous avez l’occasion de vous immerger dans l’eau, oreilles comprises, et que vous écoutez de la musique diffusée par des hauts-parleurs placés dans l’eau, vous percevrez très clairement cette musique, même en vous bouchant les oreilles. Nous la percevons avec tout le corps. Mieux, selon les sons émis (musique, voix parlée), on a l’impression que le son vient soit du bas du corps, soit du haut, quelquefois le cœur, d’autres fois le coccyx, etc.

Le son vient toucher nos organes et nos tissus par d’autre voies que le tympan. Certaines parties du corps résonnent plus que d’autres selon les caractéristiques du son.

Les résonances sonores s’étagent sur toute la hauteur du corps

Les notes graves résonnent dans la bas du corps, les notes aigües résonnent dans la tête, les notes moyennes dans la poitrine. On peut s’amuser à balayer lentement le corps avec le son comme on le ferait avec un projecteur lumineux en produisant un son continu depuis le plus grave jusqu’au plus aigu.

Vous pouvez également chanter une gamme en montant à partir du DO, et sentir où ça résonne en vous. Le DO résonne souvent dans le ventre et vous sentirez les vibrations monter en vous au fur et à mesure que vous égrainez les notes jusqu’au DO à l’octave. Par la gamme vous couvrez une étendue importante des résonances de votre corps, du ventre jusqu’à la tête.

Les 7 notes et les 7 chakras

Même si la localisation d’une note ne se manifeste pas avec précision, le phénomène de correspondance entre le corps et les notes est suffisamment remarquable pour qu’on puisse s’interroger sur le mécanisme qui le produit. Est-ce un effet semblable à la résonance physique ? Les objets peuvent entrer en résonance lorsqu’ils sont touchés par un son ou chaque fois qu’ils sont mis en vibration de façon mécanique. C’est ainsi qu’une cloche sonne lorsqu’on la frappe d’une façon particulière et une corde de violon sonne lorsqu’on la frotte d’une façon particulière. Le son émis par la corde dépend de sa longueur, mais aussi de sa matière. De même les petites cloches émettent des sons aigus tandis que les grosses cloches émettent des sons graves. Ils sont d’autant plus graves que la matière est dense.

 

Aussi demandons-nous si notre corps ne recèle pas des structures musculaires ou osseuses équivalentes à de petites cloches légères dans le haut et de grosses cloches compactes dans le bas. A ma connaissance, rien de cela n’existe. Bien au contraire, alors que les muscles et os ont à peu près la même consistance dans le haut et le bas du corps, chacun ressent les résonances s’étager en gros de la même façon, qu’il soit lourd, dense et grand, ou petit, léger, aérien, homme ou femme. Cela n’est donc pas uniquement un phénomène physique. Or le corps est sous-tendu par un emboitement de corps subtils et un réseau de chakras. Ce sont les chakras qui semblent correspondre à ces structures résonnantes. Les chakras sont des structures énergétiques associées à des régions de notre corps qui régulent les principales fonctions du corps (voir article Les corps énergétiques et les chakras). Il faut également prendre en compte que chakras et corps subtils sont reliés à l’environnement et à l’univers et non pas des structures isolées, et que de plus tout cela est influencé et modulé par notre mental (voir plus loin l’influence de l’imaginaire).

 

L’étagement des résonances dans le corps en fonction des hauteurs de notes se retrouve logiquement dans les chakras. La gamme de 7 notes se déploie sur les 7 chakras, du DO au niveau du chakra racine au SI au chakra de la couronne. La tradition indienne en a fait une méditation connue sous le nom de Sapta Swara qui veut dire « méditation des 7 notes ». Toutefois, ces notes ne sont pas fixées en hauteur absolue. Le LA est défini par une fréquence, par exemple 440 hertz ou une autre valeur, est une notion moderne. Autrement dit on peut sentir que la note convenable du bas n’est pas obligatoirement un DO moderne. De même, la gamme n’est pas obligatoirement la gamme majeure occidentale. Les notes peuvent appartenir à un autre mode, c’est-à-dire comporter des dièses et des bémols.

Scroll To Top

Devices

Pour pouvoir consulter au mieux notre site,
veuillez basculer votre appareil en position verticale.