Retour aux articles

Microsoft envisage de faire contrôler Windows par la pensée

Le géant Microsoft a déposé un brevet décrivant un système de contrôle de Windows par le biais d’un décodage des ondes cérébrales. En d’autres termes, il prévoit un contrôle de Windows par la pensée, en complément aux interfaces gestuelles sur les ordinateurs et les casques de réalité virtuelle ou augmentée. Ce dispositif n’en est qu’au stade de projet mais pourrait bien faciliter l’usage de Windows. De même, il pourrait être combiné à des casques VR et se baserait sur une expérience intuitive et naturelle.

 

Un projet en cours

Les usagers des ordinateurs pourraient un jour contrôler Windows par leur simple pensée. Microsoft a déposé et obtenu un brevet allant dans ce sens auprès du bureau américain des marques et des brevets (USPTO). A travers ce contrôle mental, la firme compte améliorer l’utilisation de l’OS et des applications en identifiant l’intention de l’usager de Windows rien qu’en analysant ses ondes cérébrales. La personne pourra ainsi jouer à des jeux ou utiliser des applications VR ou augmentée ainsi que des logiciels de traitement de texte et des navigateurs web.

Ce dispositif serait naturel et ne consisterait pas en un système de commande cérébrale permettant de commander des fonctions en pensant à une action précise. Il prévoit plutôt de détecter lui-même ce que l’utilisateur veut faire ou souhaite dans un contexte donné. Le brevet indique que : « L’état de l’application est automatiquement modifié pour s’aligner avec l’opération prévue telle que déterminée par les données neurologiques de l’utilisateur correspondant à son intention ». Aucune précision sur la méthode de collecte des données neurologiques n’y est faite.

Toutefois, le brevet indique l’utilisation de l’électroencéphalographie, la magnétoencéphalographie et l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. De même, ce brevet reste dans le domaine de l’idée. Rien ne garantit, pour l’instant, qu’il deviendra réel et que Microsoft arrivera à le développer.

Un dispositif compatible avec HoloLens

Dans ce brevet, Microsoft précise aussi la possibilité de combiner ce dispositif avec un contrôle gestuel. Cela renvoie à l’usage d’un casque de réalité virtuelle ou augmentée tel que HoloLens. L’intégration des électrodes nécessaires à l’interface neuronale serait d’ailleurs nécessaire au fonctionnement du contrôle par la pensée de Microsoft. Cela permettrait de décoder l’activité cérébrale. Microsoft détient là une idée qui pourrait prochainement inspirer d’autres géants de la technologie. Le contrôle de Windows par la pensée rendrait plus facile son utilisation, à condition de concevoir un système pas trop difficile à assimiler.

Scroll To Top

Devices

Pour pouvoir consulter au mieux notre site,
veuillez basculer votre appareil en position verticale.