• La micro-sieste, un allié santé insoupçonnable

    Saviez-vous que les Français manquaient de sommeil ? En Occident, une bonne sieste réparatrice est souvent perçue (à tort) comme un luxe synonyme de paresse. Selon une enquête menée en 2016 par INSV/MGEN, seuls 67% des Français dorment au minimum 7 heures en semaine. Pire, 25 % des personnes interrogées se déclarent somnolentes. Seulement un sur cinq fait une sieste au moins une fois par semaine afin de récupérer le manque. Quid de la micro-sieste qui permet de retrouver son énergie et sa concentration en moins de 10 minutes ? Selon les pays, la sieste et micro-sieste n’ont pas la même signification sur l’échelle des valeurs. Elles diffèrent selon le climat, les ethnies, les intérêts, les cultures et les individus. La plupart du temps, lorsque le soleil est au zénith, il est impossible de travailler en pleine chaleur.

    En prévention de certaines pathologies en lien avec les agents stressants négatifs, de nombreux pays ont opté pour ce mot d’origine hispanique (siesta) paré de bienfaits, notamment au niveau psychologique (réduction du stress, efficacité, meilleures performances) et physique (protection du cœur, meilleure santé). Contrairement à la croyance populaire, la micro-sieste et/ou la sieste n’est pas réservée à ces chères têtes blondes ou aux anciens. Par exemple en Chine, « la sieste est un droit inscrit dans la constitution » (article 43- droit pour les travailleurs), autorisée et réglementée. Au Québec, des tarifs spéciaux (sieste) sont affichés dans des hôtels ou des motels pour un laps de temps bien défini. Au Japon, certaines entreprises l’ont imposé. Elles ont aménagé des espaces destinés à la micro-sieste. En Espagne, les horaires des bureaux laissent aux Espagnols le temps de faire la sieste, même si le gouvernement tente de changer la règle du jeu.

    Plusieurs types de siestes existent telles la « sieste dite royale » (1 heure et plus), la sieste éclair (10 à 30 minutes) et la micro-sieste, parfois appelée sieste flash (inférieure à 10 minutes) qui favorise donc la relaxation. Elle permet d’abaisser les rythmes biologiques tout en restant sensible aux stimuli extérieurs. Rien ne vous empêche de vous accorder plusieurs micro-siestes en cours de journée. Spécialiste du sommeil à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le Docteur François Marchand (co-auteur du livre « Des nuits sans insomnie : pour en finir avec les troubles du sommeil ») souligne les vertus de la micro-sieste : « Ce laps de temps correspond aux premières phases du sommeil : somnolence et sommeil léger. La personne se détend mais reste sensible aux stimuli extérieurs. Une fois éveillée, elle est immédiatement opérationnelle ».

     

    Les vertus de la micro-sieste : un atout santé et énergie vérifié

    La micro-sieste favorise donc la relaxation, qui permet d’abaisser les rythmes biologiques pour amener le cerveau en phase de sommeil léger, certains spécialistes élargissent la définition de la micro-sieste à cet état de détente particulier. Avec un peu de pratique, il est possible d’y parvenir en quelques minutes, voire même le temps de quelques respirations profondes. Bruno COMBY, ingénieur polytechnicien, spécialiste de la médecine préventive (auteur de l’ouvrage « Eloge de la sieste »), souligne que « La micro-sieste offre un réel regain d’énergie pour un temps équivalent à 10 à 15 fois sa durée ». Couramment pratiquées par les personnes les plus exposées au stress et au manque de sommeil (hommes politiques, chefs d’entreprise, commerciaux, sportifs de haut niveau…), les micro-siestes en cours de journée se révèlent salvatrices pour réviser un examen, se présenter à un rendez-vous important, accroître ses « performances » dans l’enseignement, en politique comme en sport, terminer en toute quiétude un travail urgent, anticiper les événements, visualiser des souvenirs positifs, éviter l’endormissement (au volant par exemple), accroître la motivation, rester efficace malgré la charge de travail… Somme toute, tout le monde s’accorde pour reconnaître les bienfaits de la micro-sieste…
    Pourquoi ? Simplement parce que les muscles se relâchent, la respiration et le rythme cardiaque ralentissent et permettent ainsi à l’instar de la méditation, une véritable détente du corps et de l’esprit qui gomme la fatigue physique et psychologique.

    La France n’a pas encore opté pour la micro-sieste : Elle est en retard par rapport à ses voisins Européens

    Désormais, c’est prouvé, la vigilance diminue toutes les 90 minutes en cours de journée. Qui n’a pas ressenti en début de l’après-midi, le besoin de se laisser aller à une micro-sieste ? Le plus difficile pour la majorité des personnes interrogées à ce sujet est l’endormissement sur commande. Elles ignorent également les moments propices pour plonger dans les bras de Morphée. « La plupart des gens savent qu’il est possible de s’endormir très peu de temps, mais ils pensent eux-mêmes en être incapables, relève Bruno COMBY. Certaines personnes y parviennent naturellement, d’autres ont davantage besoin de s’entraîner, cependant, au final, tout le monde peut y arriver ! ». Alors comment faire ? Dès que votre corps vous envoie des signaux perceptibles, détendez-vous en relâchant les muscles (le corps) et l’esprit à travers le contrôle de votre respiration (volontaire). Il est possible d’éviter les bruits parasites environnementaux en écoutant une musique douce avec un casque pendant 5 à 10 minutes, en toute discrétion (avec l’aval de vos collègues), en lieu et place de la pause-café et/ou cigarette. Si vous avez peur de plonger dans un sommeil profond, programmez votre réveil auprès d’un(e) collègue, d’une alarme discrète ou avec ce truc vieux comme Hérode qui fonctionne, à savoir tenir dans sa main un trousseau de clés qui va tomber à un moment ou un autre. Sinon, essayez ce petit exercice (extrait du Taiji Qigong de santé), synonyme de regain d’énergie : Fermez les yeux, posez vos mains sur vos paupières, étirez-vous tout en faisant plusieurs inspirations lentes et profondes. La cohérence cardiaque (recommandée par les médecins) peut être également un exercice bénéfique de récupération en 5 minutes. Pratiquer la micro-sieste est une force invisible insoupçonnable synonyme d’union du corps et de l’esprit. En Provence, un dicton dit que le soleil se lève deux fois : le matin et après la sieste. Les anciens savaient que la clé de l’équilibre du bonheur passait par la pratique de la sieste ou de la micro-sieste. Il serait bon de temps en temps de relire les préceptes de nos grands-parents. Bien souvent, ils sont de précieux conseils.

    Poster un commentaire

    Poster un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une astérisque *

    *

    *

    Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    Scroll To Top
    xFermer Inscrivez-vous à notre newsletter
    et recevez en CADEAU l’ebook
    « Méditez en 5 minutes »