Retour aux articles

La méditation change notre cerveau !

Une étude vient de démontrer que la méditation de pleine conscience est capable de transformer des structures cérébrales importantes, impactant au passage sur notre fonctionnement personnel et nos rapports avec autrui.

 

A propos de l’étude

L’étude allemande a duré neuf mois. Elle a été menée par l’institut allemand Max Planck. Elle a été réalisée grâce à la participation de plusieurs adultes âgés de 20 à 55 ans. L’étude en question se divise en trois modules de méditation de pleine conscience. Chaque module a été basé sur une fonction bien précise et a duré trois mois. Au terme de chacun d’entre eux, les participants ont subi une résonance magnétique (IRM) du cerveau combiné à des tests comportementaux.

 

Détails de chaque module et résultats

sante mentaleLe premier module a été centré sur le schéma classique de la méditation de pleine conscience. Les participants ont été invités à se concentrer sur le moment présent et à faire une introspection sur eux-mêmes via des techniques de respiration. Ces participants, qui ont été des volontaires, ont réagi différemment durant ce module. La majorité d’entre eux ont vu des régions de leur cerveau associées aux fonctions cognitives telles que le langage, le raisonnement ou le traitement de l’information s’épaissir lors de l’IRM.

Ils ont également montré de meilleurs résultats pendant les tests comportementaux. Le second module a été basé sur l’empathie, la compassion, la gestion des émotions, le rapport avec autrui ainsi que la motivation. L’IRM montre des modifications dans des endroits du cerveau associés à la conscience, aux émotions, aux addictions ainsi qu’aux comportements sociaux… Les participants ont positivement évolué du côté de leur relation avec les autres. La communication, basée sur une meilleure connaissance de soi pour mieux comprendre l’autre, a été mise en exergue dans le dernier module. Les zones cervicales liées au langage, au vécu émotionnel, à l’évaluation des expériences passées, à l’approche des autres et de l’environnement ont évolué, d’après l’IRM réalisée.

 

Conclusion de l’étude

Cette étude allemande a eu pour principal objectif de démontrer l’effet de la méditation de pleine conscience sur le cerveau. Les résultats de chaque module démontrent des changements entraînés par chaque module. Ils montrent que la méditation de pleine conscience transforme les structures cérébrales. Les scientifiques à l’origine de cette étude pensent qu’elle pourrait influencer le traitement de différents troubles dont le déficit de l’attention et l’hyperactivité (TDA/H). La méditation pourrait également avoir un effet sur la prise en charge de l’autisme et de la schizophrénie. Ils avancent la possibilité de l’introduire dans les écoles, les entreprises et de la pratiquer à la maison au vu de ses effets sur le plan relationnel et personnel.

Scroll To Top

Devices

Pour pouvoir consulter au mieux notre site,
veuillez basculer votre appareil en position verticale.