Retour aux articles

11 éléments capables de réduire les vibrations

Tout le monde possède une vibration. Celle-ci traverse le corps de l’individu de part en part, déterminant son aura, ainsi que les évènements qui lui sont liés.

 

Selon les humeurs ou la qualité de vie, notre vibration subit des changements. Mais tant que les vibrations ne diminuent pas sur une longue durée, ces changements peuvent être considérés comme normaux et sans conséquences.

 

Néanmoins, l’intensité des vibrations influe sur l’humeur d’une personne. Plus celle-ci est grande et plus l’individu se sentira fort et en bonne santé, nourrissant ainsi son optimisme et sa joie de vivre. Inversement, des vibrations faibles impacteront négativement, l’humeur, l’entrain, l’énergie voire la santé physique et mentale de l’individu.

 

Il est donc une nécessité de veiller sur son niveau de vibrations en faisant des efforts pour le maintenir haut, car les baisses de vibrations sont fréquentes dans notre environnement.

 

Onze (11) éléments qui participent inconsciemment à la baisse du niveau de vibrations :

 

1. La victimisation de soi

Le quotidien d’un individu est soumis à plusieurs désagréments. Ceux-ci peuvent nous amener à nous plaindre de la vie, mais nous devons éviter que ces évènements développent en nous une mentalité de victime.
Nous devons garder à l’esprit que tout ce qui se passe autour de nous n’est que le reflet de notre for intérieur. Si cela n’est pas opéré rapidement, on tombe dans une spirale où l’impression de perdre le contrôle de tout et la sensation de catastrophes répétitives nous encercle.
On se retrouve dans une boucle où il est difficile de trouver l’origine.
Observez donc attentivement votre environnement et localisez ce qui dans votre vie ne contribue pas à votre bonheur. Ces choses qui affectent votre âme sont les points qui nécessitent une guérison.

 

2. Les paradigmes

Les religions, l’éducation parentale ou scolaire forgent nos croyances, nos dogmes et nos principes. Toutefois, cette éducation n’est pas parfaite, et des fois, certains dogmes ou valeurs qui nous sont inculqués brident nos capacités et nous empêchent de rêver grand ou de libérer notre plein potentiel. Nous devons garder à l’esprit que l’espoir et la persévérance sont les éléments qui brisent les limites du possible.

 

3. Les incertitudes

Le futur est vraiment quelque chose de confus et incertain. Alors quand on a des vues ou des projets pour le futur, les inquiétudes surviennent naturellement.
Les multiples inquiétudes sont en réalité dues à un manque de confiance en soi, et celui qui manque de confiance en lui aura du mal à faire confiance aux autres.

Ceci rend parfois maniaque de l’organisation. On désire que les choses se déroulent selon nos prévisions et l’on ne peut s’empêcher de réexaminer les détails, des dizaines voire des centaines de fois.
À l’évidence claire, notre subconscient contrôle de manière optimale nos actions, notre mode de vie, et la manière de la théorie du chaos.
Vous devez donc relâcher le besoin de tout contrôler et vous en remettre davantage au processus. Le subconscient vous guidera naturellement dans le schéma de situations qui va guérir vos inquiétudes et vous en libérer.

 

4. La Peur de la nouveauté

Les changements sont les choses auxquelles il est généralement difficile de s’accommoder. Le bouleversement d’habitudes qui maintenaient une sorte de routine peut désorienter. Nous avons du mal à laisser partir certains éléments de la vie (ancienne maison, anciens amis, école ou université…).
Accepter que rien ne nous appartient définitivement et que l’éternité échappe aux mortels peut aider à se libérer de ces troubles. En effet, l’une des leçons les plus difficiles à apprendre c’est d’aimer de façon détachée. Comprendre et assumer que tout a une fin et que rien n’est perpétuel.
À force de s’accrocher aux choses passées, on peut en arriver à manquer des opportunités qui s’offrent à nous. Personne ne peut voir le futur et personne ne peut réaliser les conséquences de ses actes. Vivre sans attaches et sans attentes est par conséquent un but à viser.

 

5. Les préjugés

En face d’une situation ou d’un individu, il arrive parfois d’émettre des jugements sur soi-même ou sur les autres. Ceux-ci ont une origine bien précise et le jugement n’est rien de plus que le reflet de notre perception de la réalité. Il ne fait que nous exposer.
Par exemple, être trop dur avec soi est la preuve que vous vous rejetez.
Se détacher des jugements est donc important, car personne ne détient la perfection en ce monde.

 

6. Les liens du passé

Suite à des actions manquées ou mal réalisées, ou en nous remémorant le passé, nous pourrons exprimer des regrets.
Les regrets de nos mauvaises décisions ou des opportunités manquées sont une grosse perte de temps et d’énergie.
C’est commun de penser que nous sommes bons et lorsque nos actions ne reflètent pas nos bons côtés, on considère cela comme un échec. En dépit du fait que les mauvaises décisions et échecs font partie de la vie, la majorité de ces actions ont déterminé ce que vous êtes aujourd’hui. Vous êtes loin d’être parfait, et comme tout autre être humain, vous avez besoin d’erreurs pour vous forger.

 

7. Tenir les autres pour responsables de vos problèmes

Tout le monde est sujet à des problèmes et il est fréquent que nous ne soyons pas la cause directe des déboires qui déroutent notre paisible quotidien.
Il est important de prendre en compte le fait que toute action qui vous concerne implique votre participation d’une manière ou d’une autre et que tous les individus que vous croisez sont des instituteurs dans votre vie. Chaque expérience que vous vivez vous enseigne une leçon à laquelle vous participez. Et chaque étape vous révèle une partie de votre personne.
Blâmer les autres pour nos propres problèmes nous empêche de guérir. Plus on s’évite plus on aggrave notre situation, en s’enfonçant dans le rôle de la victime.

 

8. Se croire supérieur à tout le monde

Le manque de confiance en soi et le sentiment d’insécurité amènent à vouloir toujours avoir raison. Dominer les autres renforce le sentiment de sécurité. Cela peut flatter votre égo, mais dans le processus, quelqu’un devra forcément avoir tort.
Se sentir avoir raison dans son jugement renforce le sentiment de sécurité pendant qu’avoir le sentiment d’avoir tort provoque un sentiment de crainte et d’insécurité.
Le chemin de la paix intérieure passe par la capacité à se libérer du besoin d’avoir toujours raison. Cette idée est loin d’être la plus importante dans une discussion. Vous n’êtes pas omniscient, et vous devez savoir que tout le monde peut vous apprendre quelque chose.

 

9. La constante anxiété

La peur est l’un des plus grands ennemis vers le chemin de la paix intérieure et du bonheur. Une heureuse situation qui pourrait être gâchée, un évènement tragique qui peut survenir, une perte, les causes de la peur sont multiples. Certaines actions du quotidien proviennent d’ailleurs d’une motivation basée sur la peur, et certaines peurs ne sont pas évidentes à identifier. Avec la peur, nous nous éloignons plus facilement du chemin vers le bonheur. La combattre est un processus difficile mais nécessaire.

 

10. L’amour exacerbé du matériel

Les biens matériels n’ont qu’une existence physique. Ils procurent du bien, mais ils ont généralement tendance à soit être éphémères, soit devenir en fonction du temps une nuisance. Vous devez donc apprendre à vous détacher des biens matériels.
Selon des études récentes, les expériences de la vie procurent plus de bonheur et de souvenirs heureux que les biens matériels le pourraient. Par conséquent, lorsqu’il vous viendra à l’esprit d’acheter un bien dont vous vous débarrasserez d’ici quelques années, pensez à la place à vous faire des souvenirs et une expérience inoubliable. C’est important d’avoir une vie confortable, mais beaucoup plus bénéfique de profiter de cette vie.

 

11. Se sentir coupable continuellement

Tout juste après la peur, l’émotion qui peut vous aspirer la vie de votre âme est la culpabilité. Vous sentir coupable fait partie des moyens les plus efficaces pour vous emprisonner dans vos tourments.
Vous êtes responsables de certaines actions et elles n’ont pas forcément eu de bonnes conséquences. Mais la terre ne s’est pas arrêtée de tourner pour autant, et votre vie continue. Vous pourrez toujours vous excuser ou réparer vos erreurs tant que vous vivrez.
Nul besoin de se plier aux normes d’un individu, peu importe qui est ce dernier, y compris vous-même. Nous représentons à la fois la lumière et les ténèbres, le yin et le yang. Nous sommes à la fois bon et mauvais, mais c’est ce qui fait de nous des humains.

 

Pour élever votre niveau vibratoire et favoriser l’équilibre et l’harmonie, nous vous conseillons de consulter ces solutions :

Elevez votre taux vibratoire

Fréquence Sacrée 432 Hz

Scroll To Top

Devices

Pour pouvoir consulter au mieux notre site,
veuillez basculer votre appareil en position verticale.