• M comme Mantra

    Mais qu’est-ce qu’un mantra ? Quelle est sa définition exacte ? D’après le dictionnaire de Français Larousse, « C’est un mot sanskrit signifiant instrument de pensée. Dans l’hindouisme et le bouddhisme, syllabe ou phrase sacrée dotée d’un pouvoir spirituel. La pratique du mantra est très développée dans le tantrisme. » Contrairement à la croyance populaire, le bouddhisme n’a pas l’apanage des mantras. En effet, on les retrouve dans de nombreux courants philosophiques ou religieux et ce, dans le monde entier.

    Nous vivons l’ère de technologie de pointe : L’homme a marché sur la lune, continue à sonder l’univers et les profondeurs des océans. Etonnamment, alors qu’il étudie les infinitésimaux, les particules, les molécules et les atomes… il peine à expliquer la fonction « scientifique » des mantras et, de surcroît à démontrer leurs réelles capacités. Il est vrai que notre cerveau renferme encore de nombreux secrets inexpliqués à propos de la perception, de la conscience et de la mémoire.

    Le mantra, ancien terme désignant des mots, des sons et des gestes particuliers serait donc une formule destinée à la protection de notre esprit, capable d’engendrer des « états psychiques de conscience ». Des effets vibratoires prendraient naissance dans la répétition de chaque syllabe. De surcroît, à travers les mantras, nous utiliserions le ou les sons alliés aux gestes pour produire les états émotifs et psychiques désirés. Les chinois connaissent depuis très longtemps les vertus thérapeutiques des vibrations tel le Qi Gong des six sons thérapeutiques (LUI ZI JUE) créés par Zhang Zi (IV siècle av JC). A titre d’information, sachez que « Le principe de ce Qi Gong consiste à prononcer des sons et à utiliser la respiration associée à des gestes appropriés pour rééquilibrer sur le plan énergétique les principaux organes du corps humain » (sources lamaindechine.com).

    De récentes études scientifiques Américaines ont démontré l’effet des sons sur le corps humain, notamment sur les taux d’interleukine mesurés dans le sang. Qu’est-ce que c’est exactement ? « Les interleukines sont des protéines naturelles produites par le système immunitaire, qui agissent sur le système immunitaire lui-même. Elles servent de messagers entre les cellules du système immunitaire, notamment de médiateur dans les interactions locales entre les leucocytes (globules blancs). Elles sont également utilisées pour le traitement de certains cancers » (sources futura-sciences.com). Le plus extraordinaire, c‘est que nos ancêtres connaissaient déjà le potentiel remarquable des sons, des gestes et la puissance des vibrations, réputés bénéfiques pour le corps et l’esprit (méditation, protection, invocation). Ils étaient déjà capables de canaliser la pollution attentionnelle à travers les mantras.

    Composée d’une ou plusieurs syllabes, de mots ou de formules récitée(s) en boucle, on a découvert que l’essence même d’un mantra reposait des règles mathématiques. Chaque chose vibre dans l’univers à une certaine fréquence et le fait de réciter un mantra permet d’induire la résonance de celui-ci dans notre corps et notre esprit. Après avoir atteint un certain niveau de résonance, il revient à l’esprit à l’instar de ces chansons « entêtantes » telles les premières mesures de « We will rock you » de Queen ou plus surprenant, le refrain du groupe « La compagnie créole » avec « Ça fait rire les oiseaux » dont les paroles restent en tête de façon involontaire. Elle a décroché le titre de la mélodie la plus obsédante (étude réalisée par Andréane McNally-Gagnon, doctorante au BRAMS, Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son – Département de psychologie de l’Université de Montréal). Cette scientifique mène l’étude sur les « vers d’oreille » depuis maintenant plusieurs années.

    Comment un mantra fonctionne-t-il ? D’après psycho-ressources.com, « il suffit de le lire, de le répéter mentalement, de le chanter, pour que sa magie curative opère, pour que sa puissance résonnante agisse sur vous et sur tous les plans. C’est une méditation qui tient en quelques mots, une petite musique de vie dans la tête qui se renouvelle en permanence et s’inscrit dans vos fonctionnements physiologiques et inconscients. Le mantra est capable de bien plus encore, c’est une pile énergétique que l’on recharge à volonté, un microprogramme mental capable d’influer sur vos cellules et votre ADN… »

    Sa sainteté Le Dalaï Lama souligne que réciter le célèbre mantra « Om mani padme hum » est très bénéfique. Notre cerveau, cette chose extraordinaire faite de matière composée essentiellement d’eau, de graisse et pesant 1300 gr recèle un nombre incommensurable de secrets. De nombreux ouvrages sont dédiés aux mantras, mais comme toute chose, il y a du bon et du mauvais. Alors avant de vous initier, il est fortement recommandé de vivre une expérience d’immersion avec des enseignants dignes de ce nom. Comme le souligne si bien le psychiatre Christophe André « Le bonheur est possible et il vaut mieux aller à sa rencontre qu’en écouter le récit ».

     

     

    Mental Waves – Février 2017
    Toute reproduction même partielle est formellement interdite – Article soumis et protégé par le droit d’auteur

    Poster un commentaire

    Poster un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une astérisque *

    *

    *

    Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    Scroll To Top
    xFermer Inscrivez-vous à notre newsletter
    et recevez en CADEAU l’ebook
    « Méditez en 5 minutes »