• Les états modifiés de conscience ou EMC

    Le concept des états modifiés de conscience est apparu dans la psychologie occidentale au courant des années 1950 et 1960, principalement en raison de la découverte de plusieurs évènements sur le plan médical. L’un de ces évènements a été la découverte de mouvements oculaires rapides pendant la phase de sommeil paradoxal. C’était la première fois que des variations physiologiques enregistrables pouvaient être mises en corrélation avec un état de conscience spécifique.
    Le deuxième évènement fut la découverte de l’électroencéphalogramme, plus connu aujourd’hui sous le terme d’EEG. L’électroencéphalogramme a permis de révéler l’activité électrique du cerveau, et notamment la gamme des 8-12 cycles par seconde, les fameuses ondes Alpha, qui entrent en jeu dans des activités spécifiques comme la relaxation, le calme ainsi que certains états méditatifs.
    La dernière grande découverte dans le domaine des états modifiés de conscience a malheureusement été celle de drogues psychédéliques comme le LSD. Jusqu’alors, les états modifiés de conscience étaient uniquement accessibles à certaines personnes pratiquant assidument le Yoga et la méditation. En prenant ce type de produits, un individu lambda, sans aucune préparation mentale, pouvait désormais accéder à des états de transes, d’hallucinations, et de rêves éveillés. Les drogues psychédéliques devenaient alors à la psychologie ce que le microscope était à la biologie, offrant dorénavant la possibilité d’observer les gammes et les niveaux de réalité qui étaient auparavant inaccessibles.

    Ces différentes découvertes de corrélations entre les variations des fonctions neurales et les variations de la conscience subjective ont stimulé un essor considérable de la recherche scientifique. Cette dernière continue à ce jour les investigations grâce à l’utilisation de technologies comme l’EEG, l’IRM (imagerie par résonance magnétique), et la TEP (tomographie par émission de photons). Cette nouvelle approche, qui étudie les associations entre les mesures de l’activité cérébrales et les états mentaux est devenu le paradigme dominant dans l’étude scientifique de la conscience. Il est basé sur l’hypothèse philosophique sous-jacente de la vision du monde matérialiste occidentale qui situe la conscience dans le cerveau. Cette théorie, qui est actuellement celle retenue par la communauté scientifique, remonte aux travaux du mathématicien français du 18ème siècle, René Descartes, qui stipule alors que la conscience peut être située dans la glande pinéale. Contrairement à l’occident, les philosophies orientales du Yoga et du Bouddhisme proviennent d’une approche totalement différente, qui serait fondée notamment sur des observations systématiques des états intérieurs pendant la méditation. Cette médiation est aujourd’hui accessible au plus grand nombre, mais peut nécessiter une concentration et une préparation parfois décourageante pour les nouveaux adeptes. Il existe aujourd’hui des techniques efficaces pour aider l’entrée en méditation, notamment la thérapie sonore de Mental Waves. Ces pistes sonores diffusent notemment des ondes Alpha, observées par les scientifiques lors d’états modifiés de conscience.

    Un état de conscience peut être défini comme une période de temps entre deux points de transition, au cours de laquelle la fonction de notre conscience (pensées, sentiments, motivations, sensations) peut se modifier. Ainsi, nous sommes dans un état de sommeil entre l’endormissement et le réveil. Grâce à des techniques comme la thérapie sonore de Mental-Waves, nous pouvons nous exercer à modifier ces états, s’entraîner à les reconnaître et s’en servir pour apprendre à mieux nous connaître nous –même et le monde dans lequel nous évoluons.  En devenant plus conscient de l’état dans lequel nous sommes à un instant donné, nous pouvons déployer une attention différente, et renforcer ainsi la gamme de choix que nous pouvons prendre, et assumer plus pleinement la responsabilité de l’impact de ces choix sur les autres et dans notre monde. Maitriser les états modifiés de conscience est aujourd’hui possible!

     

    Alex MICHEL

    Poster un commentaire

    1 commentaire(s)

    1. Michel @ Changer Gagner

      Une induction hypnotique comme celle d’Elman peut être très efficace comme moyen de rentrer en méditation.

    Poster un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une astérisque *

    *

    *


    Scroll To Top
    xFermer Inscrivez-vous à notre newsletter
    et recevez en CADEAU l’ebook
    « Méditez en 5 minutes »